Orchidées d'Europe et d'ailleurs

Orchidées spontanées: observations faites en 2011.

 Janvier 2011...les premières orchidées spontanées font leur apparition!

 

Il fait très froid en Alsace où au petit matin le thermomètre affiche souvent - 5°C.Dans le Sud de la France, la nature se réveille malgré les nuits fraîches qui y règnent. Le jour il y fait déjà très agréable, le soleil réchauffant l'atmosphère qui atteint ou dépasse souvent les 10°C. Certaines plantes sortent tout doucement de leur léthargie hivernale. En ce mercredi matin 26 janvier , sur l'île du LEVANT, au lieudit "LA MADONE", des dizaines de rosettes d'une des orchidées indigènes les plus précoces du pays laissent apparaître leurs hampes florales munies des premières fleurs épanouies au bas des épis. L'Orchis géant, appelé également Orchis à longues bractées, en l'occurence Himantoglossum robertianum, atteint déjà pour certains spécimens la hauteur de 20 cm. Il est loin de sa taille réelle qui peut exceptionnellement atteindre plus de 80 cm de hauteur. Son épi floral en inflorescence dense peut être composé de 60 fleurs ou plus aux labelles trilobés dont le centre est de couleur blanc rosé et maculé de rose violacé. Plus de 66 spécimens sont présents et éparpillés sur la station. Cette espèce méditerranéenne peut encore être observée en pleine floraison en Sardaigne ou en Crète au mois d'avril.

 

SAVERNE, sous le GRAND GEROLDSECK, des feuilles persistantes!

 

Le GRAND GEROLDSECK est un château fort construit au 12ème siècle sur un vaste sommet par la famille des Geroldseck. Il est situé non loin de SAVERNE. Dans la forêt mixte constituée de feuillus et de résineux se trouvant en contre-bas des ruines et du côté du HEXENTISCH, de nombreuses rosettes de Goodyera repens sont disséminées dans l'humus du sol. En ce samedi après-midi 05 février, par beau temps exceptionnel, j'ai pu observer environ 125 plantes plus ou moins développées, aux feuilles persistantes à nervures bordées de lignes claires à blanches pour certaines (variété ophioides?), dont de nombreuses plantes déterrées par le gibier laissant voir les longs stolons blancs tomenteux munis d'écailles et comportant des racines latérales qui sont normalement enfouies dans les tapis de mousses et la couche supérieure de l'humus d'aiguilles de conifères. De très rares plantes ont conservées leur hampe florale qui est aujourd'hui desséchée, dont certaines sont encore munies des capsules ayant contenues les graines.

 

 

ILLKIRCH-GRAFFENSTADEN, des orchidées dans la prairie!

 

Lundi de Pâques, le temps estival invite à la promenade. Voilà quelque temps qu'il fait chaud et sec en Alsace (la sècheresse de l'année 1976 serait-elle en train de se reproduire?). Aujourd'hui, en ce presque trop doux  matin du 25 avril (en soirée la température avoisinera 25°C), visite du site du HEYSSEL situé à la limite du banc communal  de la ville d'ILLKIRCH-GRAFFENSTADEN jouxtant celui de la commune d'Eschau. 

 En arrivant sur le terrain on est accueilli par les "butineuses" qui collectent pollen et miellat provenant des milliers de fleurs épanouies dans la prairie et qu'elles s'empressent de ramener dans les ruches entreposées en retrait de l'entrée du site sur le côté gauche. Tout en observant le travail des abeilles j'avance sur le chemin qui me mènera dans le secteur où poussent régulièrement, d'année en année, des orchidées dites précoces en Alsace car présentent dès les premiers beaux jours en notre région. Ces dernières se situent dans les pelouses rases et claires des terrains en légère surélévation à sol sec et frais non loin de la lisière de la forêt voisine. Dans celle-ci poussent à volonté muguets et ails des ours dont l'odeur prédominante vient, transportée par une légère brise, chatouiller mes organes olfactifs. Et déjà Neotinea ustulata subspecies ustulata se fait remarquer par la couleur rouge foncée du casque des nombreuses fleurs qui composent la tige florale. Les orchidées sont très disséminées dans l'herbe, exposées plein soleil, au nombre d'environ 32 spécimens, en tout début de floraison. Les plantes regroupées par deux ou par trois sont rares. Tout près des "Orchis brûlés" on peut observer les plus tardifs et peut-être les derniers  des Ophrys sphegodes qui commencent à présenter leurs premiers fleurons. Deux spécimens en tout début de floraison sont haut d'environ 12 cm avec sur leurs tiges d'autres boutons floraux près à s'épanouir. Un troisième plant présente deux fleurs non résupinées, le labelle étant en train de se déployer en position renversée par rapport à sa position normale, les sépales et pétales encore repliés sur eux-mêmes. Continuant la prospection, je découvre, entre la borne n° 225 en béton et le pylône de la ligne électrique aérienne, un Anacamptis morio subspecies morio qui est visiblement en toute fin de floraison mais encore reconnaissable grâce aux casques de ses fleurons et au port de la plante. Sur ce, fin de la visite du site ce jour

 

 

Fin avril, c'est le temps des Ophrys fuciflora qui occupent encore bien des stations dans notre région. RHINAU, DORLISHEIM, ROMANSWILLER, BOLLENBERG, NORDHEIM, OSENBACH, SIGOLSHEIM, GAMBSHEIM, BASRBERG, INGWILLER, WEYER, TAUBERGIESSEN et biens d'autres sites abritent cette très belle plante qui, observée de très près, dépasse en beauté et finesse beaucoup d'orchidées épiphytes. Il n'y a que sa taille qui lui est défavorable mais combien importante lui permettant de passer inaperçue aux regards des prélèvements insensés de fleurs fait par les gens tels muguets, primevères, marguerites, jonquilles, anémones...

 


 

RHINAU, village rhénan aux nombreux sites botaniques

Samedi 30 avril, le ciel est légèrement couvert, la température ambiante est agréable. Aujourd'hui visite de la prairie près du BRUNNWASSER au FAHRSCHOLLEN à RHINAU. En arrivant dans la station on est de suite en présence de nombreuses orchidées dont quelques Ophrys sphegodes aux labelles entiers qui sont déjà en état de floraison avancée. Plus de quinze spécimens sont éparpillés en partie avant du site, non loin de la route et mélangés parmi de nombreux Ophrys fuciflora qui eux sont en début de floraison. Ces derniers sont présents sur les 2/3 de la surface de la station et le plus souvent les plants sont vigoureux. On les repère assez facilement dans la verdure grâce aux couleurs de leur fleurons. Tous les "Ophrys bourdon" sont exposés plein soleil et établis sur sol alluvionnaire  rhénan sec et frais. En pénétrant plus loin dans la prairie on observera quelques spécimens de Neotinea ustulata subspecies ustulata en pleine floraison, ces derniers étant peu nombreux (4 orchidées présentes) mais sont des plantes vigoureuses atteignant 18 cm de hauteur. En continuant la prospection dans le site on voit çà et là Orchis militaris en pleine floraison, très éparpillé dans la station. Ce jour 21 spécimens d'Orchis militaire ont été observés. Un peu plus loin vers le fond du terrain suivi par le Conservatoire des Sites Alsaciens, découverte d'un Orchis purpurea en fin de floraison qui semble être solitaire n'ayant pu en apercevoir d'autres ce jour.  Lors de la visite du fond du site, observation d'un Ophrys fuciflora isolé ayant 31 cm de hauteur, deux fleurs épanouies mesurant de l'extrémité des sépales au sommet du labelle 32 mm chacune et sur la même tige florale 3 boutons floraux près à s'ouvrir. A quatorze mètres de cet Ophrys pousse également un spécimen de Neotinea ustulata subspecies ustulata de taille "extra", ce dernier atteignant 29 cm de hauteur. Ces deux dernières plantes se situent à proximité d'une dépression dans le terrain qui dévoilera plusieurs dizaines d'Epipactis palustris d'ici quelques semaines. Subitement le vent vient de se lever, un air frais et humide souffle sur le site, des grondements d'orage se font entendre au loin.  Fin de la prospection et retour rapide vers la voiture avant l'averse précédant l'orage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



30/01/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion